Les cinémas lèvent le pied sur la 3D

le
0
L'équipement des salles a ralenti en 2011, tandis que la proportion de films diffusés en relief stagne. La sortie de nombreux «navets» a rendu les spectateurs méfiants

Le «tout 3D» n'aura pas lieu. L'année 2011 se sera même achevée sur le succès inattendu d'un film en 2D: Intouchables d'Éric Toledano, qui vient de battre le record de la comédie culte La Grande Vadrouille au box-office. Suite au phénomène Avatar, le film de James Cameron qui a battu tous les records mondiaux avec près de 2,8 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros) de recettes il y a deux ans, les studios hollywoodiens ne juraient plus que pour la 3D. Ils prédisaient que tous les films seraient un jour tournés en relief. «Après un démarrage en trombe, l'engouement pour la 3D est retombé aussi vite», constate Stéphane Landfried, chargé des questions techniques à la Fédération nationale des cinémas français (FNCF).

La France compte 3650 salles numérisées, dont 2368 écrans sont équipés pour la 3D, soit 65% du parc numérique, selon les derniers chiffres de la FNCF. «Il y a un an, la 3D représentait 75% des écrans numérisés», relève Stéphane Landfr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant