Les cigarettes augmentent de 20 centimes ce lundi

le
4
Initialement prévue pour le 6 janvier, la revalorisation des tarifs avait été repoussée au 13. Elle intervient dans un contexte difficile pour les fabricants, entre baisse des ventes et hausse de la fiscalité.

Fumer coûtera un peu plus cher à partir de lundi. Avec une hausse de 20 centimes sur tous les paquets de cigarettes, le gouvernement marque sa volonté de lutter contre le tabagisme, «une des priorités absolues» de la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Initialement prévue le 6 janvier, l'augmentation des tarifs avait été repoussée au 13. Ce report est lié aux «délais légaux», puisqu'il faut «une semaine entre la signature de l'arrêté et sa mise en application», a précisé l'entourage de Bernard Cazeneuve. Les changements de prix pour le tabac, proposés par les fabricants et homologués par le ministère du Budget, interviennent traditionnellement le premier lundi du trimestre.

infographie prix tabac Les fabricants pénalisés

Malgré cette nouvelle ponction dans leur pouvoir d'achat, les fumeurs peuvent se réjouir: ils ont échappé à une hausse deux fois plus importante. En effet, après avoir fait planer pendant des mois la menace d'une augmentation de 40 centimes du prix des cigarettes en janvier 2014, le gouvernement a finalement incité les industriels du tabac à limiter la hausse de leurs tarifs. Avec ce revirement surprise, le gouvernement répond à la fois au ras-le-bol fiscal des Français, qui voient d'un mauvais ½il la hausse de la TVA en janvier, et à celui des buralistes, qui se plaignent de la baisse des ventes de cigarettes (- 9% depuis janvier).

Au passage, il pénalise les fabricants de tabac, car la hausse de fiscalité (30 centimes) leur fera perdre 10 centimes par paquet. Aujourd'hui, 80% du prix du tabac est constitué de taxes, 8,74% reviennent aux buralistes et le solde aux fabricants. Et les ventes de cigarettes ne cessant de reculer depuis 2010, les fabricants s'inquiètent.

La marque la plus vendue, Marlboro, sort grande gagnante de cette hausse limitée à 20 centimes, pour laquelle elle a milité avec force. Le paquet atteindra 7 euros. Ce chiffre rond lui permettra de gagner des parts de marché, selon ses concurrents, qui ont, eux, milité pour une hausse de 40 centimes. Las. Pour ne pas réduire l'écart de prix avec le leader (qui leur aurait fait perdre encore plus de terrain), ils ont eux aussi limité la hausse de leur tarif à 20 centimes. Le prix des paquets de Philip Morris et Camel passera à 6,90 euros, celui de Gauloises à 6,60, et celui des marques les moins chères (Lucky Strike, Pall Mall, Rothmans, Winston...) à 6,50 euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ssierge le mardi 14 jan 2014 à 01:01

    Bravo glaty : pénaliser les non-fumeurs victimes du tabagisme passif, voilà une idée mûrement réfléchie !!

  • glaty le lundi 13 jan 2014 à 13:18

    LE GOUVERNEMENT DEVRAIT ETABLIR UNE FORTE SOMME FIXEE SUR CHAQUE PAQUET DE CIGARETTES QUI SERAIT DESTINEE AUX SOINS DES CANCEREUX DU TABAC. UNE SOMME INDEXEE SUR LE COUT DE LA VIE CHAQUE ANNEE ET AUSSI IL FAUDRAI DIMINUER TRES FORTEMENT LES REMBOURSEMENTS DES MEDICAMENTS LIES AUX SOINS DES CANCEREUX DU TABAC. VOILA QUI SERAIT JUSTE VIS A VIS DES NON FUMEURS

  • guymar le lundi 13 jan 2014 à 09:34

    Comme ça les fumeurs irons a l'etranger et rempliront les caisses du luxembourg et autres pays limitrophes. Et c'est notre sécu qui paiere les soins liés au tabagisme

  • imagine7 le dimanche 12 jan 2014 à 12:08

    Il n'y a que les gens riches qui fument !!!