Les Chypriotes vont devoir payer de leur poche

le
0
Le président avait promis que cela n'arriverait pas. Le vote au Parlement, ce lundi, s'annonce risqué.

À Nicosie, la colère a fait place à l'incrédulité. Samedi, après avoir appris que leurs dépôts bancaires allaient être ponctionnés jusqu'à 10 %, les Chypriotes ont tenté de retirer leurs avoirs. D'abord aux distributeurs, vidés en quelques heures. Puis, ils ont tenté leur chance en ligne. Mais en vain!

La banque centrale chypriote avait ordonné aux établissements du pays de suspendre toutes les opérations de virement par Internet. Les détenteurs de comptes se sont retrouvés face à des écrans grisés inaccessibles. «C'est du pillage, du vol! Ma mère de 81 ans, n'a que 1 000 euros sur son compte épargne, pourquoi lui amputer? Ce n'est pas comme cela que le problème de la dette sera résolu!» s'insurge Stefanos, un cadre informaticien qui a passé le week-end enfermé chez lui, devant son poste de télévision et sur Internet.

Cette taxe exceptionnelle, in...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant