Les chrétiens rescapés de Bagdad à Lourdes

le
0
Quarante chrétiens irakiens, blessés lors de l'attaque du 31 octobre dernier, étaient en pèlerinage dans la cité mariale.

Le temps d'un week-end la cité mariale revit. Avec un air de printemps, les lourds volets mécaniques des magasins et hôtels se lèvent et réveillent cette ville endormie pour l'hiver. Plus de vingt mille pèlerins viennent y fêter, comme chaque 11 février, Notre-Dame de Lourdes, transformant le sanctuaire en une tour de Babel où dominent l'italien, l'anglais et l'espagnol. Mais cette année, une langue orientale s'est invitée. Pratiquement sans aucun bruit. C'est l'araméen, la langue du Christ, encore parlée par les chrétiens irakiens.

Quarante d'entre eux étaient présents, au premier rang. Quarante rescapés de l'attentat du 31 octobre 2010 de Bagdad qui a provoqué soixante morts. Blessés, ils sont encore soignés en France et ont été invités par Mgr Jacques Perrier, archevêque de Tarbes et de Lourdes, à venir prier près de la grotte. L'œuvre d'Orient, un organisme caritatif qui aide les chrétiens d'Orient, leur a financé le déplacement. Une étape de con

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant