Les chrétiens d'Orient parlent d'une seule voix

le
0
Les représentants des 14 Églises d'Orient réunis au Liban, à Raboué.
Les représentants des 14 Églises d'Orient réunis au Liban, à Raboué.

Dans ce climat de crise qui frappe le Moyen-Orient, les tensions religieuses n'ont jamais été aussi houleuses. En minorité dans la région mais indispensables pour sa stabilité, les différentes communautés chrétiennes se sont retrouvées à Raboué, au Liban, pour discuter de leur situation à risque et tenter de s'unir autour d'une seule voix. Le Point.fr a rencontré l'organisateur du congrès général pour les chrétiens d'Orient, le docteur Fouad Abou Nader, actuel président du parti libanais le Front de la liberté et ancien chef de la résistance chrétienne au Liban aux côtés de Bachir Gemayel.

Le Point.fr : Pourquoi avoir organisé un tel événement ?

Nous avons organisé ce premier congrès de l'Assemblée des chrétiens d'Orient pour plusieurs raisons. Avec les révolutions, les coups d'État, les guerres civiles et le terrorisme qui secouent des territoires qui s'étendent du Maroc jusqu'au Pakistan, nous, chrétiens d'Orient, devions nous réunir pour unifier notre vision, penser notre avenir dans cette région, évaluer nos relations avec les musulmans, qui nous considèrent parfois comme des citoyens de seconde zone. Au Moyen-Orient, la religion et l'État sont indissociables. Il est donc capital pour nous d'étudier nos rapports avec les institutions étatiques, de revendiquer nos droits et une véritable citoyenneté, d'analyser notre problème démographique ainsi que l'émigration touchant nos communautés et enfin de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant