Les chômeurs sont-ils responsables des déficits de l'assurance-chômage ? (VIDEO)

le
9

Nouvelle séance ce jeudi de négociations entre les partenaires sociaux sur la nouvelle convention de l’Assurance-chômage. Quelles sont les positions des syndicats et du patronat ? Le déficit de l'Unedic est-il seulement imputable aux allocations versées aux chômeurs ? L'analyse de Benjamin Masse-Stamberger, auteur du blog Basculements et Henri Sterdyniak, économiste à l'OFCE, membre des Economistes atterrés. Ecorama du 24 mars 2016, présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c le mercredi 20 avr 2016 à 16:44

    "Le déficit de l'Unedic est-il seulement imputable aux allocations versées aux chômeurs ?" Je ne suis ni chômeur ni gestionnaire de l'Unedic mais je suis prêt à parier que le déficit de l'Unedic est imputable à minima à 95% aux allocations versées aux chômeurs. Si ce n'est pas le cas, j'aimerais savoir quels sont les postes budgétaires qui obèrent les finances de l'Unedic d'une manière telle que cela génère un déficit abyssal!

  • sibile le vendredi 8 avr 2016 à 14:05

    meuh non ! ce sont ceux qui travaillent qui sont responsables du déficit de l'assurance chomage ! pfff .....

  • scheyde1 le mardi 5 avr 2016 à 19:03

    Il y a de nombreux chômeurs professionnels. Autour de moi, je ne connais pas de vrais chômeurs. La majorité attentent les fins de droit pour retourner au boulots et je ne vous parle pas des RSAistes professionnels ; je ne connais que cela autour de moi et des gens qui ont de l'argent;

  • bourdinp le vendredi 25 mar 2016 à 14:31

    ce sont pas les chômeurs qui paient ce sont les entreprises et les salaries

  • M1945416 le vendredi 25 mar 2016 à 09:02

    voyons voir, c'est comme si un patron gérait mal son entreprise, et les responsable seraient les employés ...

  • stricot le jeudi 24 mar 2016 à 18:30

    La Caisse des Intermittents devrait faire partie du budget du ministere de la culture. On parlerait de son deficit comme d'un poste de depense culturelle, ce serait logique...

  • paspil le jeudi 24 mar 2016 à 17:46

    depuis 2000 le trou cumulé concernant les intermittents depassent les 15 milliards d'euros , il me semble que ce sont des decisions politiques qui en sont la cause ... les salariés du privé sont les seuls à payer pour le monde du spectacle ...

  • big.al le jeudi 24 mar 2016 à 17:21

    une assurance n'a pas à être en déficit ! il faut la privatiser, comme cela, plus de problèmes !

  • M7403983 le jeudi 24 mar 2016 à 16:02

    Ah, ce fameux déficit des intermittents du spectacle Mr Sterdyniak ... il ne vous manque plus qu'une belle paire de bretelles !!!