Les choix payants de Thierry Laurey

le
0
Les choix payants de Thierry Laurey
Les choix payants de Thierry Laurey

Grâce à des buts de Pujol, de Filippi et de Djokovic, le Gazélec Ajaccio a remporté samedi soir le premier succès de son histoire en Ligue 1. Une victoire glanée contre Nice qui valide les choix de Thierry Laurey, le coach corse.

Filippi et Bréchet titulaires, Mangane remplaçant

Titularisé à la place du décevant Kader Mangane, Roderic Filippi est passé par tous les états face aux Aiglons. Après un but contre son camp qui a offert l’égalisation à Nice (12eme), le défenseur central et capitaine des Gaziers s’est mué en buteur pour relancer son équipe vers le premier succès de son histoire en Ligue 1. Et au final, c’est peut-être la charnière composée de Jérémie Bréchet (5 petits ballons perdus samedi soir) et donc de Roderic Filippi (19 ballons gagnés), celle du dernier exercice à l’étage inférieur, qui offre aujourd’hui le plus de garanties au club du président Olivier Miniconi. Une fois n’est pas coutume, Clément Maury a passé samedi une soirée très tranquille dans les buts corses. 


Un milieu de terrain en losange

Désireux de contrarier le jeu niçois, Thierry Laurey avait décidé de se calquer sur le système adverse avec un milieu de terrain en losange. Et le plan a parfaitement fonctionné malgré une large possession en faveur des troupes de Claude Puel (59%). Alors que David Ducourtioux était aligné dans un poste inhabituel de sentinelle, Damjan Djokovic (1 but et 1 passe décisive) et Amos Youga évoluaient eux dans un rôle de relayeur, Mohamed Larbi héritant de la place de meneur de jeu. Un choix payant du coach du Gazélec Ajaccio. Cette organisation a contribué à la maladresse des coéquipiers de Hatem Ben Arfa. 

L’inusable Puyol, Zoua scotché sur le banc

Arrivé lors du Mercato d’été, l’international camerounais Jacques Zoua (24 ans) était présenté comme la principale arme offensive du promu ajaccien. Mais c’était sans compter sur l’inusable Grégory Pujol. Alors que le Lion Indomptable est, pour l’instant, loin du compte et est resté sur le banc samedi soir, l’ancien joueur de Nantes ou encore de Valenciennes - qui fêtera le 25 janvier prochain ses trente-six ans - continue de rendre de précieux services. Buteur au bout de 32 secondes contre les Aiglons, le numéro 28 a parfaitement lancé son équipe avec une réalisation magnifique, la plus rapide de la saison en Ligue 1. Avec 73 buts inscrits en première division, Pujol est tout simplement le meilleur buteur français en activité dans l’élite et son compteur ne devrait pas en rester là. Et l’éventuel maintien du Gazélec Ajaccio en dépend d'ailleurs en grande partie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant