Les chirurgiens français ont réalisé de nombreuses premières

le
0
Première greffe de main, de visage, premier larynx artificiel... La médecine française se distingue régulièrement.

La médecine française fait partie des domaines dont la France n'a pas à rougir sur le théâtre mondial. Elle se distingue souvent par son ingéniosité, son audace et la ténacité de ses chirurgiens. C'est au Lyonnais Jean-Michel ­Dubernard que l'on doit la première greffe de main pérenne, le 23 septembre 1998, sur un Australien âgé de 48 ans amputé en 1984. Personne ne s'y était risqué depuis l'échec retentissant d'un chirurgien équatorien, trente-quatre ans plus tôt. Si la main greffée dut être retirée 27 mois plus tard du fait du comportement erratique du patient, refusant notamment de suivre son traitement immunosuppresseur, le tabou était tombé. Deux ans plus tard, la même équipe réalisait avec succès la première double greffe de mains.

Le 7 septembre 2001, Jacques Marescaux, chirurgien digestif réputé et fondateur à Strasbourg de l'Europea...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant