Les chiens «multirôles» de la police

le
0
Plus de 1220 limiers à quatre pattes patrouillent et révèlent de plus en plus d'indices dans les dossiers criminels.

Ils s'appellent Ballon, Pacha, Frax, ou encore Pollux... Canidés au flair prodigieux et molosses taillés sur mesure pour la patrouille, ces agents très spéciaux accompagnent policiers et gendarmes sur tous les fronts de la délinquance.

Comme le révèle le commissaire divisionnaire Richard Marlet dans Profession chien policier, réjouissant opus à paraître ce jeudi (éditions Favre), cette singulière osmose entre la bête et l'uniforme ne date pas d'hier. Elle remonte au XIXe siècle quand Louis Lépine, emblématique préfet de police de Paris et père de la première brigade cynophile, consacre une enveloppe de 1000 francs pour l'achat d'un couple de terre-neuve, Turc et César, dans l'espoir de repêcher les désespérés se jetant dans la Seine.

Athlètes de haut niveau

Mais les nouveaux «sauveteurs» de la police rechignaient à se jeter dans le grand bain en raison des berges, trop à pic. Qu'à cela ne tienne : les chers quadrupèdes ont été recyclés dans l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant