Les chauffeurs de VTC annoncent (encore) des actions pour mardi

le , mis à jour à 22:17
0
Les chauffeurs de VTC annoncent (encore) des actions pour mardi
Les chauffeurs de VTC annoncent (encore) des actions pour mardi

La trêve des confiseurs aura eu raison de leur colère, au moins jusqu'à lundi. Les chauffeurs de VTC, mobilisés ce vendredi contre la plateforme américaine Uber, et leurs tarifs qu'ils jugent «indignes», ont décidé de cesser leur protestation, durant le week-end de Noël. La mobilisation, «sans heurts ni violence», ​​​​​connaît donc une pause jusqu'à lundi, «par respect pour la population», comme l'ont annoncé les organisations syndicales.  

 

Manifestation de VTC : «Uber doit quitter la France» :

 

Elle devrait durer «jusqu'à ce qu'Uber clarifie sa position quand elle se dit prête à rogner ses marges ou à augmenter ses tarifs à condition que tout le secteur suive», reprenant les propos du dirigeant d'Uber en Europe de l'Ouest, Thibaud Simphal, dans une interview à Altereco. Un responsable de Capa VTC, Hemli Mamlouk, a prévu une probable reprise du mouvement pour mardi. 

 

Une future action en justice ? 

 

Les syndicats ont également affirmé que les chauffeurs voulaient saisir la justice, afin de requalifier leurs contrats avec Uber en salariats. Les chauffeurs restent des travailleurs indépendants de la plateforme. 

QUESTION DU JOUR. VTC : peut-on se passer d’Uber ?

 

Les VTC (voitures de transports avec chauffeurs) ont organisé des opérations escargots, notamment en Île-de-France où ils affluaient vers les aéroports parisiens, avant de se diriger vers le siège social d'Uber, dans le 19e arrondissement. Ils seraient entre 100 et 400 à s'être mobilisés. 

 

Déconnections de la plateforme

Ils protestaient contre la politique de rémunération de la plateforme américaine de réservation Uber en cours depuis octobre 2015. La plateforme leur prélève 25% de commission sur les courses effectuées, dont le prix minimum est de 6 euros. Les chauffeurs réclament une hausse de la course minimum à 8 euros, et une baisse simultanée de la commission à 20%. Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant