Les chauffeurs de taxis collectifs et VTC appelés à manifester mercredi à Paris

le
2
Les chauffeurs de taxis collectifs et VTC appelés à manifester mercredi à Paris
Les chauffeurs de taxis collectifs et VTC appelés à manifester mercredi à Paris

Une association représentants les LOTI, c'est-à-dire les taxis collectifs, a annoncé samedi qu'elle appelait à manifester mercredi à Paris pour demander à «pouvoir exister» après les annonces de Manuel Valls pour la défense des taxis. Un appel relayé par des plateformes VTC dont l'Américaine Uber. 

Joseph François, président de l'association Alternative mobilité transport (AMT) qui regroupe une dizaine de sociétés de transports capacitaires, a indiqué à l'AFP que ce serait «une marche silencieuse  car nous sommes en deuil». La marche «partira à midi de Montparnasse vers l'Esplanade des Invalides», a-t-il précisé. 

L'association demande «l'ouverture d'un vrai débat pour une indemnisation des licences de taxis pour pouvoir exister. Cette marche sera ouverte à toutes les corporations du transport, taxis, VTC, et aux consommateurs», a-t-il ajouté. Les plateformes Uber France, Chauffeurs privés, CinqS et SnapCar ont d'ailleurs relayé cet appel auprès de leurs «partenaires», ont-elles assuré à l'AFP. Pour leur part, les plateformes Marcel Chauffeurs et Allocab et les entreprises Voituresnoires et Driveforme qui louent des voitures aux chauffeurs de VTC ont indiqué soutenir cette initiative, tout comme les centres de formation pour les VTC et capacitaires. L'Unsa SCP-VTC, premier syndicat de chauffeurs de VTC créé en novembre 2015, appelle à boycotter ce rassemblement.

Manuel Valls a reçu jeudi soir pendant près de trois heures l'ensemble des organisations de taxis qui s'étaient mobilisées pendant trois jours notamment contre l'utilisation détournée des véhicules LOTI. Le Premier ministre leur a promis des «contrôles incessants» aux «fraudeurs», ainsi qu'un renforcement dans 12 départements des contrôles visant les VTC. Une réunion de suivi de ces contrôles aura lieu chaque semaine avec le médiateur, le député PS Laurent Grandguillaume. 

VIDEO. Pourquoi les taxis bloquent Paris et ses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aiki41 il y a 10 mois

    une enquête également publiée dans l'Obs sur le système opaque mis en place par la famille Rousselet. Le président de l’Union nationale des industries du taxi (Unit) fait pression auprès du gouvernement pour durcir les contraintes imposées aux VTC ; le Président de cette Union n'est autre que Nicolas Rousselet très lié aux hommes politiques de droite comme de gauche

  • M1539097 il y a 10 mois

    11 000 des 18 000 taxis parisiens appartiennent à la famille Rousselet ( G7 ; taxis bleus) ; source ChallengesMerci à Boursorama de ne pas censurer cette information