Les chauffeurs de taxi égyptiens se rebiffent

le
0
Pour protester contre le système d'emprunt mis en place pour acheter des voitures, des chauffeurs de taxi égyptiens attaquent le ministère des Finances.

Des chauffeurs de taxis égyptiens ont brisé mardi les portes du ministère des Finances, lors d'une manifestation contre le système d'emprunt mis en place pour acheter leurs voitures. Ils reprochent aussi au gouvernement de n'avoir toujours pas remplacé les modèles vétustes par de nouvelles voitures équipées de compteurs. Munis de bâtons et de chaises, les employés du ministère ont empêché les manifestants d'entrer dans le bâtiment.

Depuis quatre ans, le gouvernement remplace les anciens taxis noirs et blancs, souvent importés de l'ex-URSS, par de nouveaux modèles blancs, en majorité asiatiques, moins polluants. Certains véhicules de moins de trente ans ne sont toutefois pas éligibles à ce programme. Les nouveaux taxis ont été achetés grâce à des prêts bancaires, mais de nombreux chauffeurs expliquent qu'...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant