«Les chasseurs, gibier électoral de choix»

le
0
INTERVIEW - L'électorat rural et les chasseurs sont très courtisés par les partis politiques. Thierry Coste, vice-président de l'association Ruralité et Société et conseiller de la Fédération nationale des chasseurs, analyse le «mouvement d'humeur» qui agite le monde rural, dans la perspective des scrutins de 2014.

LE FIGARO - L'électorat rural est très courtisé. En quoi est-ce un enjeu pour les élections municipales, européennes et sénatoriales de 2014?

Thierry COSTE - Depuis quelques années, l'électorat rural, qui représente entre 12 et 20 millions d'électeurs selon les critères que l'on choisit, fait l'objet d'une attention particulière des états-majors politiques, notamment du PS et de l'UMP. Les dernières élections ont montré que cet électorat rural réputé stable, conservateur de gauche comme de droite selon les régions, et très participatif, devenait de plus en plus contestataire, protestataire et abstentionni...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant