Les charcutiers promettent moins de sel et de gras dans leurs produits

le
0

VIDÉO - Les professionnels du secteur, tant industriels qu'artisanaux, se sont engagés ce lundi à réduire de 5% la teneur en gras et en sel de leurs produits d'ici à 2016, annonce le ministère de l'Agriculture.

Les professionnels de la charcuterie, industrielle comme artisanale, se sont engagés aujourd'hui à réduire de 5% la teneur en gras et en sel de leurs produits d'ici à 2016, annonce le ministère de l'Agriculture.

Un accord collectif a été signé au ministère de l'Agriculture entre Stéphane Le Foll le ministre, Robert Volut président de la Fédération nationale des industriels charcutiers, traiteurs, transformateurs de viandes (FICT) qui représente près de 80% des établissements, et Joël Mauvigney président de la confédération nationale des charcutiers traiteurs (CNCT) qui représente plus de la moitié de ces artisans.

Cet accord vise «à diminuer de 5% le taux moyen en sel et gras par la fixation de seuils maximaux en sodium et en lipides, avec, comme objectif final, une inscription de ces seuils dans le code des usages de la charcuterie», qui est le référentiel dans la commercialisation des produits de charcuterie et «contribue au contrôle du caractère loyal et marchand des produits», indique le ministère.

La FICT s'était déjà engagée en 2010 à réduire de 5% le taux moyen de gras et de sodium pour 9 familles de produits de charcuterie, dans une charte de progrès nutritionnel (ou «charte PNNS»). Afin de poursuivre ses efforts, le secteur de la charcuterie industrielle, rejoint par la charcuterie artisanale, a souhaité s'inscrire dans la démarche des accords collectifs du Programme national pour l'alimentation (PNA) en s'engageant sur 12 nouvelles catégories de produits de charcuterie.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant