Les chantiers de Saint-Nazaire en passe d'être cédés

le
0
Les créanciers du sud-coréen STX, sauvé de la faillite au printemps, décideront dans les prochains jours de lancer ou non leur projet de cession de la filiale. Bercy veille au grain.

Fin de suspense en vue à Saint-Nazaire. Les 2000 salariés des chantiers de l'Atlantique (et les 4000 employés des sous-traitants) seront fixés «vers la fin du mois d'octobre ou dans le courant du mois de novembre» sur les intentions de leur ­principal actionnaire, le groupe sud-coréen STX, et de ses créanciers, selon une note confidentielle de Bercy, que Le Figaro a pu consulter.

Au printemps, la KDB, la principale banque publique de Corée du Sud, a volé au secours du géant naval, alors au bord du gouffre, par crainte d'un effet domino sur l'ensemble de la 4e économie d'Asie. Mais elle a laissé des plumes dans ce plan de sauvetage à 4 milliards de dollars. En quête de liquidités, elle pousse à une revente des chantiers en France, dont l'État détient 33% via le F...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant