Les changes pèse sur le CA de Faurecia au 3e trimestre

le
0
FAURECIA LIVRE UN CA EN HAUSSE DE 0,8% AU 3E TRIMESTRE
FAURECIA LIVRE UN CA EN HAUSSE DE 0,8% AU 3E TRIMESTRE

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Faurecia a fait état mardi d'une quasi-stagnation de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, des variations de changes négatives ayant pesé sur l'activité de la période.

L'équipementier automobile, détenu à 57,4% par PSA Peugeot Citroën, a réalisé sur les trois derniers mois un chiffre d'affaires consolidé de 4,12 milliards d'euros, en hausse de 5,2% à taux de changes et périmètres constants.

En revanche, en données publiées, la croissance s'est limitée à 0,8%.

"Sur le trimestre, les variations de change ont pesé sur l'activité à hauteur de 4%", a précisé le groupe dans un communiqué. Dans une présentation postée sur internet, il a chiffré cet impact négatif à 165 millions d'euros, reflet notamment de la baisse des dollars américain et canadien, du real brésilien et du peso argentin face à l'euro.

Jeudi dernier, Valeo avait annoncé lui aussi que des effets devises - peso, yen et dollar - avaient réduit sa croissance à 2,2% au troisième trimestre.

A cause de ces effets de changes, les ventes de produits de Faurecia - qui excluent les métaux précieux et les céramiques contenus dans les systèmes d'échappement et que le groupe achète à des tiers - se retrouvent en baisse de 2,7% en données publiées, et en hausse de 1,9% à données comparables.

En données publiées, seule la branche technologie de contrôle des émissions est parvenue à dégager une croissance sur le trimestre grâce à l'Asie et à la demande pour les véhicules utilitaires.

Faurecia, qui jouissait d'une très forte croissance en Amérique du Nord depuis 2009, a par ailleurs sous-performé le marché avec une baisse de 5,3% de ses ventes de produits à données comparables alors que la production a augmenté dans l'intervalle de 6%.

Au cours d'une téléconférence avec les analystes, le directeur financier Michel Favre a expliqué cette situation par les périodes de fermetures d'usines pour préparer de nouveaux lancements chez Chrysler et Ford, et dit prévoir un retour de la croissance au quatrième trimestre.

Michel Favre s'est en revanche montré très prudent sur l'Europe, où la priorité du groupe reste de réduire les coûts.

"La production automobile s'est stabilisée à un niveau très bas et devrait progresser très légèrement au quatrième trimestre puis continuer à croître faiblement en 2014, compte tenu de la modeste croissance économique attendue en Europe", a-t-il ajouté.

Faurecia a maintenu ses objectifs 2013, à savoir une hausse du chiffre d'affaires à 17,8-18,0 milliards d'euros, une progression de la marge opérationnelle grâce notamment à la restructuration en Europe et un cash flow net positif avant restructurations estimées à 120 millions d'euros.

Edité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant