Les chaînes de la TNT sortent à peine la tête de l'eau

le
0
Après six années d'existence, les dernières-nées de la télévision gratuite ont dégagé enfin un léger résultat d'exploitation en 2011, selon le CSA.

La télévision est un art difficile et un exercice d'endurance. Hier, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a publié «Le bilan financier de l'année 2011 des chaînes nationales gratuites». Pour la sixième année consécutive, les nouvelles chaînes lancées en 2005 (BFMTV, Direct 8, Gulli, i-Télé, NRJ12, NT1, TMC, Direct Star et W9) progressent certes en audience comme en chiffre d'affaires, malgré «un contexte économiquement fragile». Globalement, ce dernier a encore progressé de 19 % en 2011 et atteint 535,2 millions d'euros. Malgré la crise, le chiffre d'affaires publicitaire de ces nouvelles chaînes augmente également de 18 % et représente désormais 500 millions de recettes nettes en 2011 pour un gâteau publicitaire de la télé estimé à 3,5 milliards d'euros.

Mais le CSA montre aussi que la situation finan...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant