Les chaînes confrontées à la télé connectée 

le
0
Frédéric Mitterrand et Éric Besson mettent en place une mission d'experts.

Michel Boyon, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, qui réunissait jeudi tous les acteurs de la télévision connectée pour un colloque, a donné le ton : «La télévision connectée ne fait pas peur car elle est un progrès», a-t-il martelé. «Cette évolution est même une cure de jouvence au même titre que le passage au tout-numérique». Un optimisme que tous les patrons de chaîne ont repris à leur compte, en affirmant qu'il s'agissait d'une opportunité anticipée par leurs services délinéarisés.

Mais tous ont appuyé sur les risques comme la «fragmentation de l'audience », «le piratage », et «la consommation de contenus directement par le consommateur via des plates-formes extra-européennes comme Google TV ou Apple TV échappant au régime fiscal national et ne finançant pas la création ». Pour Nicolas de Tavernost, président du directoire du Groupe M6, il faut construire «des groupes audiovisuels forts maîtrisant la diffusion comme la p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant