Les chaînes «bonus» embarrassent l'État 

le
0
L'Élysée s'interroge sur le droit de Canal + à revendiquer une chaîne compensatoire gratuite, alors que le groupe audiovisuel est en quasi-monopole sur la télévision payante.

C'est un guêpier dont le gouvernement se serait passé. L'annonce de Canal + de lancer une chaîne gratuite fin 2011 a semé la panique. Autant du côté des chaînes gratuites, qui ne veulent pas d'un nouveau concurrent, que des pouvoirs publics qui doivent maintenant arbitrer le différend. Mais la question n'est pas tant de savoir s'il y aura bien des chaînes supplémentaires sur la TNT gratuite, mais quand ?

En attendant de trouver un consensus, le gouvernement veut calmer l'orage. Matignon a proposé aux ministères concernés - ceux de la Communication et de l'Économie numérique - ainsi qu'au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), d'attendre l'avis motivé que Bruxelles doit rendre sur le sujet dans un délai minimum d'un à deux mois. La Commission s'inquiète de l'attribution automatique de nouvelles chaînes aux opérateurs historiques - TF1, M6 et Canal + - pour avoir supporté l'essentiel de la conversion au tout-numérique. Pour convaincre la Commission europée

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant