Les Chabaab lancent trois attaques au Kenya et en Somalie

le
0
 (Actualisé avec attaques en Somalie) 
    NAIROBI/MOGADISCIO, 25 octobre (Reuters) - Les islamistes 
somaliens d'Al Chabaab ont annoncé mardi avoir lancé trois 
attaques au Kenya et en Somalie en 24 heures, dont une qui a 
visé la ville kényane de Mandera à la frontière avec la Somalie. 
    La police kényane a parlé de 12 tués dans une maison d'hôtes 
de la police à Mandera et les Chabaab ont fait état de 15 tués. 
    Mandera et l'ensemble de cette région frontalière de la 
Somalie sont régulièrement la cible d'attaques des Chabaab, qui 
y ont tué des dizaines de civils et de membres des services de 
sécurité. 
    Les Chabaab ont commis d'autre part un attentat au camion 
piégé contre une base de la force de l'Union africaine, 
l'Amisom, dans la ville de Beledweyne au nord de Mogadiscio. 
Dix-sept soldats djiboutiens ont péri dans cette attaque, a 
déclaré le porte-parole militaire du groupe intégriste, Abdiasis 
Abou Moussab. 
    L'Amisom n'a pas réagi pour le moment. Les chiffres avancés 
par les Chabaab sont souvent nettement supérieurs à ceux des 
autorités de Mogadiscio. La tactique des Chabaab est 
généralement de foncer sur l'entrée d'un objectif avec un 
véhicule pour que leurs combattants puissent pénétrer à 
l'intérieur, mais un policier à Beledweyne a dit qu'aucun assaut 
de ce genre n'avait eu lieu mardi. 
    Le porte-parole des Chabaab a également annoncé que les 
islamistes avaient abattu un responsable des services de 
renseignement, le colonel Abdiasis Araye, alors qu'il se rendait 
à pied à la mosquée lundi soir à Mogadiscio.  
 
 (George Obulutsa à Nairobi et Feisal Omar à Mogadiscio; Tangi 
Salaün et Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant