Les Chabaab disent avoir condamné l'agent français à mort

le
1

MOGADISCIO (Reuters) - Les rebelles somaliens de la milice Al Chabaab ont annoncé mercredi avoir condamné à mort l'otage français Denis Allex, six jours après une tentative manquée d'exfiltration par la France de l'agent des services de renseignements de la DGSE.

"Harakat Al Chabaab Al Moudjahidine a pris à l'unanimité la décision d'exécuter l'agent français des services de renseignement Denis Allex", lit-on dans un communiqué envoyé par courriel et qui figure aussi sur le compte Twitter du groupe.

"Nous soupçonnons les Chabaab somaliens de pratiquer de la manipulation médiatique", a réagi Edouard Guillaud, chef d'état-major des armées, sur Europe 1. "Nous n'avons aucun élément depuis le raid de vendredi soir sur le fait que Denis Allex (...) soit vivant, nous pensons qu'il est vraisemblablement mort", a-t-il ajouté.

La France avait annoncé dès samedi qu'elle pensait que Denis Allex, détenu par Al Chabaab depuis 2009, avait été tué dans la tentative de sauvetage.

Richard Lough; Chine Labbé et Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4947935 le mercredi 16 jan 2013 à 09:23

    Une pensée pour nos 3 compatriotes français concernés en Somalie et leurs familles, et pour la bonne centaine d'otages restant en Somalie...