Les céréaliers feront un effort sur les prix, dit Le Foll

le
1
POUR LE MINISTRE DE L'AGRICULTURE, LES CÉRÉALIERS FERONT UN EFFORT SUR LES PRIX
POUR LE MINISTRE DE L'AGRICULTURE, LES CÉRÉALIERS FERONT UN EFFORT SUR LES PRIX

PARIS (Reuters) - Les céréaliers feront un effort sur les prix pour aider les éleveurs confrontés à de fortes hausses, a déclaré mardi le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

"Il y a une solidarité à exercer entre céréaliers et éleveurs. Les discussions sont engagées, je vais le demander et ils sont - je les ai déjà rencontrés - prêts à faire un effort", a-t-il dit sur BFM-TV et RMC.

"Je souhaite éviter à l'élevage français un effet de ciseau catastrophique : c'est-à-dire être pris entre une hausse des prix de l'alimentation animale et une baisse ou une stagnation des prix de vente", a-t-il ajouté. "Si c'est ça, l'élevage français risque gros, je ne le veux pas donc je ferai tout pour éviter cet effet de ciseau."

Le directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a estimé lundi que les pays du G20 devaient se mettre d'accord sur une action coordonnée pour apaiser les tensions sur les prix alimentaires.

La fièvre sur les prix agricoles, la troisième en quatre ans, est due à la sécheresse aux Etats-Unis, la plus grave depuis un demi-siècle et à de mauvaises récoltes dans le "grenier à blé" de la mer Noire. Les cours du maïs, du blé et du soja ont monté, mais ceux du riz n'ont pour l'instant pas été touchés.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le mardi 28 aout 2012 à 11:06

    Ce serait la moindre des choses que les céréaliers, qui sont si prompts à réclamer qu'on vienne à leur secours quand l'année est mauvaise, offre une petite ristourne quand elle est bonne.