Les cercles de jeu clandestins prospèrent grâce au poker

le
1
La police démantèle environ un tripot chaque mois à Paris. » Faut-il durcir la législation des cercles de jeu?

Wagram, Haussmann, Eldo. Trois cercles de jeu parisiens, légaux, fermés par la police et la justice pour irrégularités, l'été dernier, et où l'emprise du milieu corse a été établie. Une triple disparition a priori susceptible de gonfler l'essor des cercles de jeu clandestins, dans la capitale et aux alentours. «Ce n'est pas vraiment lié, pose pourtant un commissaire, chef de section du groupe de la BRB* chargé des infractions à la législation sur les jeux. Longtemps marginal, le phénomène a surtout connu une très forte recrudescence avec l'explosion du poker, il y a quelques années.» En 2011, ont ainsi été démantelés une dizaine de cercles clandestins, un par mois en moyenne. Un chiffre stable comparé à 2010.

Ces tripots revêtent trois habits différents. Le plus fréquent? L'association a priori banale qui propose de se divertir en société - bridge, échecs, etc. - en échange d'une cotisation modique. «Certaines dévient et montent des tables de poker

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le lundi 12 mar 2012 à 12:04

    JPi Le surendettement prospère grace à nos polis tiques. JPi - la dette France en euros est de En 2005 : 1147,6 Mrds soit 66,8% du PIB soit 638 euros par habitant. En 2011 : 1646,1 Mrds soit 84,5% du PIB soit 25175 euros par habitant. (INSEE) Les seuls intérêts de la dette de l'Etat En 2005 représente près de 40 Mrds d'euros de dépenses (source PLF). En 2011 par interpolation près de 57 Mrds de dépenses par an.