Les centres éducatifs fermés, un «fantasme» selon Taubira

le
0
La ministre de la Justice a annoncé qu'elle suspendait la création prévue de 18 centres éducatifs fermés. Le programme de François Hollande prévoyait le doublement de ces structures.

On les a longtemps célébrés comme la solution la plus adaptée face à la délinquance des mineurs, voilà qu'ils sont appelés «fantasmes». Christiane Taubira a créé la surprise en annonçant mardi qu'elle avait décidé de suspendre la création prévue de 18 centres éducatifs fermés, alors que le doublement de ces structures spécialisées dans la prise en charge des jeunes récidivistes figurait au programme du candidat François Hollande. «Il faut sortir du fantasme CEF, a déclaré la garde des Sceaux dans Libération. Il faut arrêter de dire que c'est "la solution".»

Créés par la droite il y a dix ans, puis adoubés par la gauche, les CEF semblaient pourtant avoir acquis leur légitimité dans le paysage judiciaire. À la suite du meurtre d'Agnès au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le gouvernement Sarkozy avait annoncé un accroissement des capacités d'accueil de ces centres accueillant les mineurs délinquants multirécidivistes de 13 à 18 ans, av

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant