Les centrales indiennes fragilisées par leur dépendance aux importations de charbon (Fitch)

le
0
La pénurie de charbon qui touche les compagnies d'électricité indiennes pourrait perdurer à court et moyen terme, selon l'agence de notation Fitch Ratings. L'Inde a subi cette année de nombreuses coupures d'électricité, certaines centrales ayant dû ponctuellement cesser leur activité faute d'approvisionnement suffisant en charbon. Les importations du pays, dont les deux tiers de l'électricité proviennent de centrales thermiques au charbon, sont en constante augmentation, essentiellement en provenance d'Indonésie et d'Australie. L'entreprise d'Etat Coal India (80% de la production indienne de charbon) n'a ainsi, selon Fitch, augmenté sa production de charbon vapeur que de 3,7% par an entre 2007 et 2011, une hausse bien insuffisante face à celle de 7,2% par an des capacités des centrales thermiques. Le gouvernement indien s'attend pour 2012 à un déficit de 142 millions de tonnes. Or, le charbon importé est plus cher que celui produit en Inde, et son prix a plus que doublé depuis 2009, à 120 dollars la tonne. Ce surcoût est encore alourdi par l'affaiblissement de la roupie. Résultat, selon Fitch, les centrales thermiques indiennes les plus dépendantes des importations présentent un risque de défaut de paiement de leur dette. Les investissements dans la construction de nouvelles centrales sont eux aussi jugés risqués, et Fitch note que certaines banques privées ont déjà commencé à ralentir leurs prêts.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant