Les causes (féminines) du viol vues par la police hongroise

le
10
Tu peux faire quelque chose pour éviter cela. C'est sur ce slogan que se termine un étonnant clip de prévention contre le viol diffusé sur YouTube par le ministère de l'Intérieur hongrois.
Tu peux faire quelque chose pour éviter cela. C'est sur ce slogan que se termine un étonnant clip de prévention contre le viol diffusé sur YouTube par le ministère de l'Intérieur hongrois.

"Tu peux faire quelque chose pour éviter cela." C'est sur ce slogan que se termine un étonnant clip de prévention contre le viol diffusé sur YouTube par le ministère de l'Intérieur hongrois. Image de fond : un femme inconsciente dans une rue sordide qui vient de se faire agresser. Ceci expliquant cela, avant le drame, on l'a vue partir danser en discothèque avec ses amies ; tenues aguicheuses, alcool, drogue et jeux lascifs avec des hommes à l'appui. "Nos expériences montrent que la métacommunication féminine (comprendre : le langage corporel, NDLR) joue un rôle important dans la prévention. C'est souvent la coquetterie des jeunes femmes qui déclenche la violence", a indiqué la police, suite au tollé provoqué sur les réseaux sociaux.Mauvais élèveCette vidéo, également destinée à être diffusée dans les lycées du pays, a bien sûr hérissé le poil de nombreuses associations féministes et autres citoyennes hongroises. Dans ce pays, épinglé en 2007 par Amnesty international pour ses "préjugés largement répandus" qui "empêchent les femmes victimes de viol d'obtenir justice", on estime que 99 % des femmes n'osent pas porter plainte en cas d'agression, a rappelé à Libération l'association Hungary's Women United Against Violence. Il faut dire qu'en 2006, selon un sondage, près de 32 % des Hongrois - soit 40 % des hommes et plus de 25 % des femmes -, estimaient que la femme était "responsable" en cas de viol. ...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xaavidf le vendredi 12 déc 2014 à 13:50

    toutes en burqa et pi cé tou.

  • M7034327 le mercredi 10 déc 2014 à 13:26

    Quand on est un troll et qu'on n'allume pas un mec, on ne se fait pas violer... Donc c'est bien le jeu de séduction qui est le facteur de risque qui peut provoquer un viol.

  • M7034327 le mercredi 10 déc 2014 à 13:24

    Ce n'est pas un problème hongrois. Le but de ces nanas est de séduire et d'allumer, et quand les mecs deviennent fous, ils devraient maîtriser leurs pulsions les plus primitives, celles enfouies au plus profond d'eux-mêmes. Encore une fois, si les féministes et autres LGTB s'emparent du problème, c'est qu'ils sont en pleine déviance avec la nature humaine.

  • mlaure13 le mardi 2 déc 2014 à 17:50

    Un SCOOP...Le dévoiement de l’éducation nationale par le PS…Non seulement le PS l’autorise, mais il en est l’instigateur !...A écouter jusqu’au bout et à transmettre au maximum, pour sauver nos enfants, s’il en est encore TEMPS…> http://www.youtube.com/embed/7waAbs5hDa0

  • kram123 le dimanche 30 nov 2014 à 14:09

    Même en France on voit encore des réactions d'un autre temps. Vous êtes intolérants. Choisir sans être tout le temps juger.

  • LeRaleur le vendredi 28 nov 2014 à 11:04

    Il est vrai, certaines femmes ou gamines font de la provoc. Et quand elles tombent sur un demeuré, il arrive ce qui doit arriver.

  • noterb1 le vendredi 28 nov 2014 à 09:53

    Un viol reste un viol et quand un type ne peut maitriser ses pulsions c'est un danger pour la société ! il doit être sérieusement soigné ou mis hors de nuire .

  • Breizhll le vendredi 28 nov 2014 à 09:49

    Pour très bien connaitre la Hongrie, on reste sur une pure dérive machiste très proche de la mentalité russe. La Hongries est le premier pays d’Europe à avoir reconnu le droit de vote au femme certes, mais sur la place de la femme dans la société, il existe un gros décalage avec la France notamment.

  • s.thual le vendredi 28 nov 2014 à 02:38

    certaines tenues pour des gamines devraient etre proscrites ,talons hauts jean moulants decolletés provocants pour aller en classe , c est un peu limite , et pour les boites ,, comment s y retrouvent les managers pour verifier la majorité ?quelques précautions seraient nécessaires ,,de la part des parents ;

  • mlaure13 le jeudi 27 nov 2014 à 23:51

    Il y a bcp de vrai dans tout cela ...