Les casques bleus fidjiens détenus au Golan bientôt libérés

le
0

SYDNEY, 11 septembre (Reuters) - Les 45 casques bleus fidjiens enlevés il y a deux semaines sur le plateau du Golan par le Front al Nosra, branche syrienne d'Al Qaïda, vont être libérés sous peu, annonce le mouvement dans un enregistrement vidéo. Le document mis en ligne mercredi sur Twitter et YouTube, probablement au lendemain de son tournage, montre les otages en bonne santé. Certains ont même le sourire. Le général Mosese Tikoitoga, chef d'état-major de l'armée fidjienne, avait annoncé leur libération imminente le même jour avant de revenir sur ses propos. On ignore si les images, reprises par l'organisme de veille sur internet SITE, ont été tournées avant ou après ses déclarations, mais les ravisseurs ont fait savoir que les otages ne seraient pas libérés sans la diffusion d'un tel enregistrement, a-t-on appris de source proche de l'Onu. "De fait, nous sommes tous sains et saufs et nous remercions le Front al Nosra d'avoir veillé à notre sécurité et à nos vies. Je tiens à vous assurer que nous n'avons été maltraités en aucune manière", dit l'un des casques bleus dans la vidéo. "Nous sommes conscients qu'avec les maigres ressources dont ils disposent, ils ont fait tout ce qu'ils ont pu pour nous et nous les en remercions. Nous remercions le Front al Nosra d'avoir tenu parole et de nous laisser rentrer chez nous", ajoute-t-il. Les 45 militaires fidjiens appartiennent à la Fnuod, la Force des Nations unies chargée de veiller depuis 1974 au cessez-le-feu sur le plateau du Golan. Dans un premier temps, le Front al Nosra avait réclamé une aide humanitaire et son retrait de la liste des organisations terroristes de l'Onu en échange de leur libération. (Matt Siegel, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant