Les casinos français continuent à décrocher

le
0
Les exploitants ne comprennent pas pourquoi le gouvernement tarde à les autoriser à lancer de nouveaux jeux.

La bûche de Noël et les agapes du 31 décembre ont du mal à passer chez les exploitants de casinos. C'est que ces opérateurs ont mal terminé l'année. «En novembre et en décembre, le produit brut des jeux (PBJ) a enregistré un recul de 5 à 6 %», affirme Jean-François Cot, délégué général de Casinos de France, un des trois syndicats professionnels de cette branche. Un décrochage qui intervient après un exercice 2011-2012 (clos fin octobre) morose avec une baisse du PBJ de 1,8 % à près de 2,3 milliards d'euros. Pire, au cours des cinq dernières années, les casinotiers ont vu leur chiffre d'affaires plonger de 20 %. Conséquence, sur les 196 établissements répertoriés en France, une dizaine est placée en procédure de sauvegarde. Parmi eux, ceux de Collioure, d'Amélie-les-Bains ou de Saint-Nectaire.

Interdiction de fumer dans leurs établissements introdu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant