Les cas de «crimes d'honneur» augmentent au Royaume-Uni

le
0
Une association a recensé près de 3000 victimes de «crimes d'honneur» dans le pays en 2010. Les plaintes déposées à la police ont doublé en un an dans certaines zones, dont Londres.

Battues, séquestrées, mutilées, aspergées à l'acide ou tuées pour avoir porté atteinte à l'honneur de leur famille. Cette réalité a été vécue en 2010 par près de 3000 jeunes femmes résidant en Grande-Bretagne, selon une étude parue par l'Organisation pour le droit des femmes iraniennes et kurdes (Ikwro). Dans la seule capitale de Londres, ces «crimes d'honneur» ont doublé en un an, avec près de 500 cas.

Les données, collectées pour la première fois dans le pays, ont été obtenues par l'association grâce au Freedom of Information Act, une loi promulguée en 2000 par le gouvernement de Tony Blair qui permet à tout citoyen d'avoir accès à un très grand nombre de documents administratifs. Ikwro a ainsi envoyé une demande à l'ensemble des forces de police afin de connaître le nombre de violences qui ont été perpétrées l'an passé au nom de «l'honneur».

Le total, estimé à 2823 incidents, peut selon l'association être augmenté d'au moins 500 cas, 13

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant