Les cars Carrier placés en redressement judiciaire

le
0
Le constructeur des carrosseries de cars et de bus d'Alençon (Orne), qui a accumulé 7 millions de pertes en deux ans, emploie 187 personnes.

Nouveau coup dur dans l'Ouest. Cette fois, ce n'est pas la Bretagne qui est touchée, mais la Basse-Normandie. Le constructeur de cars et de bus Carrier, ultime pôle industriel d'Alençon (Orne), a été placé en redressement judiciaire lundi soir. L'enjeu est de taille puisque l'entreprise, qui revendique le titre de dernier constructeur de bus et de cars français emploie 187 personnes.

La situation est particulièremenbt tendue: Carrier a accumulé sept millions d'euros de pertes en deux ans pour un chiffre d'affaires annuel de 21 millions. Selon la direction, l'entreprise a connu de nombreux problèmes de développement et des retards dans le lancement de nouveaux produits. Pour le site Internet de France 3, ces pertes seraient notamment dues à des défauts qui auraient entraîné de problèmes de non-conformité au regard de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant