Les cardinaux veulent se laisser du temps pour élire le Pape

le
1
INFOGRAPHIE- Ils souhaitent pouvoir mener à bien la réflexion sur l'état de l'Église avant le conclave.

Et pendant ce temps... le Pape joue du piano. Ou plutôt le «pape émérite» comme on doit l'appeler, même si son successeur est loin d'être connu. Benoît XVI, a ainsi raconté vendredi le porte-parole du Vatican, le père Lombardi, a «bien» commencé sa vie de retraite dans la résidence d'été de Castel Gandolfo. Il «prie», il «lit», il «étudie». Et le soir, il joue du Mozart «au piano» avant de s'endormir. L'atmosphère, assure-t-il, est très «détendue et sereine». À l'image des jardins extraordinaires de cette villa où l'ancien pape, à quatre heures de l'après-midi, se promène, son chapelet à la main. Enfin libre, enfin seul, serait-on tenté de dire. Un repos amplement mérité que personne ne contestera.

En ville, l'ambiance est moins poétique. Dès 20 heures, jeudi soir, celui qui était à l'instant déchu de sa charge de secrétaire d'État, mais aussitôt...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean-648 le samedi 2 mar 2013 à 16:51

    Trés bonne initiative. On reverra le probleme en 2025.