Les Canadiens aux urnes, Harper menacé par le fils Trudeau

le
0

CALGARY/MONTREAL, 20 octobre (Reuters) - Les Canadiens élisaient lundi un nouveau parlement, qui, à en croire les derniers sondages et les premiers résultats préliminaires, pourrait bien changer de couleur et voir le Premier ministre conservateur Stephen Harper tomber, face à l'ascension de son adversaire libéral Justin Trudeau. Au début de la campagne électorale, voici 11 semaines, les sondages donnaient les trois grands partis - conservateurs, libéraux et Nouveau parti démocratique (NPD, centre gauche) pratiquement à égalité. Mais l'ascension dans les sondages de Justin Trudeau, 43 ans, fils de l'ancien Premier ministre Pierre Trudeau, a considérablement modifié la donne depuis lors, conduisant les médias canadiens à rédiger par avance la nécrologie politique de Stephen Harper, au pouvoir depuis 2006. Les premiers résultats préliminaires en provenance des provinces de l'Atlantique -- Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador -- confirment cette tendance, puisque les libéraux sont donnés en tête dans 31 des 32 circonscriptions, alors que les conservateurs y avaient remporté 14 sièges en 2011. Le scrutin pourrait être décidé dès que les bureaux de vote fermeront, à 21h30 locales (mardi 01h30 GMT), dans l'Ontario et le Québec, les deux plus importantes provinces du Canada, qui pèsent ensemble 199 des 338 sièges du parlement. Si l'issue du scrutin est très serré, la Colombie britannique, au bord du Pacifique, pourrait avoir le dernier mot, cela à 02h00 GMT mardi. Malgré tout, étant donné qu'une bonne partie des voix se répartira entre trois grands partis, il sera sans doute difficile aux libéraux ou aux conservateurs de remporter une majorité en sièges. L'avènement d'un gouvernement minoritaire présagerait vraisemblablement de nouvelles législatives dans moins de deux ans. Le dollar canadien s'est affaibli face au dollar américain avant le scrutin de lundi, baisse que certains acteurs du marché ont attribuée pour partie à la perspective d'une victoire de Justin Trudeau, les libéraux ayant promis de gouverner avec un déficit budgétaire afin de relancer les dépenses d'infrastructures. Au fil des scrutins, les conservateurs ont tendance à dépasser les pronostics des sondages. Stephen Harper, qui a 56 ans, a remporté contre toute attente une majorité en 2011, après s'être appuyé sur des minorités parlementaires en 2006 puis en 2008. (Rod Nickel et Allison Lampert; Eric Faye et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant