Les camps rivaux en Libye promettent de réduire les tensions

le
0
    TRIPOLI, 3 mai (Reuters) - Le chef du gouvernement libyen 
reconnu par l'Onu, Fayez Seraj, et le chef de guerre Khalifa 
Haftar ont publié mercredi deux communiqués séparés promettant 
l'apaisement des tensions en Libye et la lutte contre le 
terrorisme, au lendemain d'une rencontre aux Emirats arabes 
unis.  
    Les deux hommes n'offrent toutefois aucune perspective 
commune pour réconcilier le pays nord-africain, confrontée à une 
lutte souvent sanglante entre bandes rivales depuis la chute et 
la mort de Mouammar Kadhafi en 2011.  
    Dans son communiqué, Fayez Seraj ne mentionne pas l'idée de 
réorganiser la direction de son gouvernement ou d'organiser des 
élections l'an prochain, deux hypothèses évoquées par des médias 
pro-Haftar.  
    De source proche du gouvernement d'entente nationale (GNA) 
de Seraj, basé à Tripoli on indique que les deux camps ont 
d'abord tenté de formuler un communiqué commun avant de décider 
de publier deux déclarations distinctes. 
     
      
     
 
 (Aidan Lewis à Tunis, Ahmed Elumami à Tripoli, Ayman al 
Warfalli à Benghazi; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant