Les Burk auront-ils le succès des Bric ?

le
0
Après l'acronyme désignant le quatuor d'émergents Brésil, Russie, Inde et Chine, Burk est l'appellation de quatre économies de l'ex-URSS: Biélorussie, Ukraine, Russie et Kazakhstan.

Ne serait-ce que parce qu'ils assurent à eux seuls 16 % de la croissance mondiale, les Bric sont devenus incontournables. Percutant et aisément prononçable, en n'importe quelle langue, le populaire acronyme a servi l'image des dynamiques Brésil, Russie, Inde et Chine. Un émergent quatuor qu'il résume avec brio depuis qu'un économiste de la banque américaine Goldman Sachs en a eu l'idée. Il y a dix ans. Les Bric n'ayant, depuis, guère démérité, fin décembre, l'Afrique du Sud a tenté, sur invitation de la Chine, de prendre le train en marche, ajoutant le s de Sud. Las, les Brics peinent encore à faire parler d'eux. Qu'en sera-t-il des récents et peu ragoûtants «Burk»? Inspiré par le succès marketing des Bric(s), ce nouveau sigle, concocté par le centre de recherches macroéconomiques de la banque russe Sberbank, veut promouvoir quatre économies de l'ex-URSS : Biélorussie, Ukraine, Russie et Kazakhstan. Conscients des faiblesses stylistiques et économiques du g

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant