Les buralistes continuent de vendre des cigarettes aux mineurs

le
0
Les buralistes continuent de vendre des cigarettes aux mineurs
Les buralistes continuent de vendre des cigarettes aux mineurs

La très grande majorité des jeunes fumeurs se procurent toujours leurs paquets de cigarettes chez les buralistes en dépit de l'interdiction de vente aux mineurs, selon les résultats préliminaires d'une enquête rendus publics ce jeudi.

Chez les jeunes fumeurs quotidiens, le taux atteint 94% chez les 16-17 ans, contre 72% chez les 12-15 ans «alors même que les buralistes, investis d'une mission de service public, ont l'interdiction de vendre des cigarettes aux mineurs», souligne le Pr Bertrand Dautzenberg, un pneumologue fortement impliqué dans la lutte contre le tabac, qui a supervisé l'étude.

Cette enquête, réalisée par l'association Paris sans tabac que préside le Pr Dautzenberg, a été menée cette année auprès d'un échantillon représentatif de 2% des élèves des collèges et lycées de la capitale, soit 1776 fumeurs (occasionnels ou quotidiens) et ex-fumeurs. Depuis 2011, cette enquête annuelle inclut une question sur le lieu d'achat des cigarettes.

Environ la moitié des 12-15 ans interrogés (fumeurs occasionnels, quotidiens et ex-fumeurs) reconnaissent avoir obtenu leurs cigarettes dans des bureaux de tabac. Le taux atteint 80% chez les 16-17 ans, le même que celui observé chez les fumeurs majeurs âgés de 18 à 19 ans. Les autres façons de se procurer du tabac sont l'achat sur internet, le recours à des membres de la famille ou à des amis plus âgés.

Interdit aux moins de 18 ans depuis 2010

L'interdiction de vendre du tabac aux mineurs de moins de 18 ans va fêter son cinquième anniversaire à la fin du mois. Le décret d'application de cette dispositions de la loi Hôpital, patients, santé, territoires a été publié au «Journal officiel» le 27 mai 2010. En 2003, une première interdiction avait déjà frappé les moins de 16 ans. En théorie, la sanction pour les buralistes est lourde : une amende à 135€.

«Plus l'initiation est précoce, plus la dépendance tabagique est forte»

La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant