Les Britanniques invités à réduire leur consommation d'alcool

le
0
    LONDRES, 8 janvier (Reuters) - Les Britanniques ne devraient 
pas boire plus de 14 unités d'alcool par semaine, soit 
l'équivalent de six pintes de bières ou de sept verres de vin, 
selon les recommandations des autorités sanitaires du pays qui 
soulignent que la consommation de boissons alcoolisées accroît 
notamment les risques de cancer. 
    Lors de la première publication de ces recommandations en 
1995, les responsables de la santé publique (Chief Medical 
Officers, CMO) conseillaient aux hommes de ne pas boire plus de 
21 unités d'alcool par semaine et aux femmes pas plus de 14. 
    "Boire régulièrement de l'alcool représente un risque pour 
la santé de tout le monde mais si les hommes et les femmes 
limitent leur consommation à un maximum de 14 unités par 
semaine, ils maintiendront bas le risque de maladie comme le 
cancer ou les affections hépatiques", a déclaré Sally Davies, 
responsable CMO pour l'Angleterre. 
    Les CMO recommandent aux Britanniques d'observer plusieurs 
jours sans alcool par semaine et de ne pas concentrer la 
consommation des 14 unités hebdomadaires sur un ou deux jours. 
    L'alcool représente l'un des principaux problèmes sanitaires 
en Grande-Bretagne et a été responsable de 1,2 million 
d'hospitalisations en 02012. 
 
 (Michael Holden, Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant