Les Britanniques fêtent les 90 ans de la reine Elizabeth

le
0
    par Michael Holden 
    LONDRES, 21 avril (Reuters) - Les Britanniques ont célébré 
jeudi les 90 ans de leur reine, Elizabeth II, plus vieux 
monarque du monde qui ne manifeste aucune envie de céder son 
trône. 
    La souveraine, en tenue vert clair, a salué ses admirateurs 
massés près du château de Windsor, sa résidence à l'ouest de 
Londres. Elle devait ensuite allumer la première des 1.000 
torches installées à travers le pays et dans d'autres parties du 
monde pour célébrer son anniversaire. 
    "J'adresse mes meilleurs voeux à ceux qui fêtent leur 90e 
anniversaire. En cette occasion partagée, je vous adresse mes 
chaleureuses félicitations", a-t-elle écrit dans un communiqué 
diffusé par ses services. 
    Des salves ont été tirées au canon à Hyde Park et à la Tour 
de Londres, tandis que le Parlement s'illuminait aux couleurs 
britanniques, le rouge, le blanc et le bleu. 
    D'après ses proches collaborateurs, Elizabeth, qui règne 
depuis 64 ans, est bien plus intéressée par la célébration de 
cet anniversaire que par les événements organisés en septembre 
dernier, lorsqu'elle a dépassé son arrière-arrière-grand-mère, 
la reine Victoria, en tant que souverain britannique à la plus 
grande longévité. 
    Une réception de quatre jours sera organisée le mois 
prochain au château de Windsor, avant d'autres événements en 
juin, dont une fête avec 10.000 invités sur le Mall, la grande 
avenue menant au palais de Buckingham à Londres. 
    Née le 21 avril 1926 à Bruton Street dans le centre de 
Londres, Elizabeth ne semble pas vouloir suivre l'exemple 
d'autres monarques européens plus jeunes qu'elle, comme Béatrix 
aux Pays-Bas en 2013 ou Juan Carlos en Espagne en 2014, qui ont 
abdiqué en faveur d'un de leurs descendants. 
    Les sondages d'opinion indiquent que ses sujets ne 
souhaitent pas non plus la voir se retirer. 
    Au Parlement, le Premier ministre conservateur, David 
Cameron, a salué en elle un "roc de solidité" dans un monde où 
"les sables de la culture changent et où les marées de la 
politique vont et viennent". 
    Le dirigeant travailliste Jeremy Corbyn, pourtant ardent 
partisan de la république, a salué lui son "engagement 
extraordinaire dans la vie publique". "Quelles que soient les 
opinions divergentes que des gens dans ce pays ont au sujet de 
cette institution, la vaste majorité partagent l'avis que Sa 
Majesté a servi notre pays avec un sens évident du service et de 
l'intérêt public", a-t-il dit. 
 
 (Bertrand Boucey et Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant