Les Brics n'étanchent plus la soif de croissance des brasseurs

le
0
En Russie, la politique gouvernementale de lutte contre la consommation excessive d'alcool plombe l'activité. Dans le reste des Brics, la situation est contrastée.

Eldorado des brasseurs, les pays émergents ne compensent plus la morosité dans le reste du monde. Heineken et Carlsberg, 3e et 4e brasseurs mondiaux, ont fait état mercredi d'une baisse de 3% et 0,5% de leur activité en volume au 1er semestre. En valeur, Carlsberg s'en sort mieux (+2%, 4,4 milliards d'euros) grâce à ses hausses de prix, mais Heineken chute de 1%, à 10,3 milliards.

Certes, les ventes en zone Asie-Pacifique maintiennent un bon niveau de croissance (+7% en volume pour Carlsberg, après +9% l'an passé). Mais en Europe de l'Ouest, région qui représente de 30% à 60% de l'activité des brasseurs, la situation s'est dégradée. Un constat déjà fait par AB Inbev en juillet. Le leader mondial de la bière expliquait avoir souffert du contexte économique très déprimé sur le Vieux Continent et...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant