Les BRICS auront leur banque la semaine prochaine

le
0
LES BRICS AURONT LEUR BANQUE LA SEMAINE PROCHAINE
LES BRICS AURONT LEUR BANQUE LA SEMAINE PROCHAINE

par Lidia Kelly

MOSCOU (Reuters) - Les pays émergents des BRICS auront enfin leur banque de développement la semaine prochaine, a déclaré mercredi le ministre russe des Finances, Anton Silouanov.

La création de cette banque dotée de 100 milliards de dollars et destinée à financer des projets d'infrastructure sera officialisée par les dirigeants du Brésil, de la Russie, de l'Inde, de la Chine et de l'Afrique du Sud lors d'un sommet les 15 et 16 juillet à Fortaleza, au Brésil.

Ils décideront si l'institut, dont le lancement a longtemps été retardé en raison de désaccords sur son financement et sa structure de direction, aura son siège à Shanghai ou a New Delhi, a ajouté Anton Silouanov.

Ce projet est la première réalisation concrète du groupe des BRICS, qui n'a pas su l'an dernier se mettre d'accord sur un plan d'action coordonnée pour lutter contre les sorties de capitaux hors des marchés émergents en raison de la réduction par les Etats-Unis de leur politique d'assouplissement monétaire.

Cette banque symbolise l'influence grandissante des BRICS, voulue par Moscou en réaction aux sanctions infligées à la Russie par les puissances occidentales après l'annexion de la Crimée.

La capitalisation de la banque, qui a longtemps fait débat, se précise avec dans un premier temps 10 milliards de dollars de liquidités sur sept ans, équitablement répartis entre les pays fondateurs, et 40 milliards de dollars de garanties, a fait savoir le ministre russe.

Cette somme sera progressivement portée à 100 milliards de dollars et la banque pourra commencer à prêter en 2016, a-t-il ajouté.

La banque est prête à s'ouvrir à d'autres pays membres des Nations unies mais la participation détenue par les BRICS ne sera jamais inférieure à 55%. La présidence sera tournante avec des mandats de cinq ans. Il n'a pas encore été décidé quel pays l'assurerait en premier, a dit Anton Silouanov.

Les dirigeants des BRICS signeront par ailleurs un protocole d'accord portant sur leur autre projet majeur, un fonds de 100 milliards de dollars destiné stabiliser le marché des changes et à faire face aux sorties de capitaux provoquées par le renchérissement du dollar.

"Nous sommes parvenus à un accord", a dit Anton Silouanov. "Etant donné la volatilité des capitaux, il est important pour nos pays d'avoir cette protection en plus de celle du Fonds monétaire international".

Ce fonds, dont la Chine sera le premier contributeur avec 41 milliards de dollars, pourrait être opérationnel en 2015, a déclaré un haut responsable brésilien.

(Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant