Les brevets sur l'ADN interdits aux États-Unis

le
0
La Cour suprême américaine a jugé que le gène déficient qui a notamment été identifié chez Angelina Jolie ne pouvait faire l'objet d'un brevet. » Les thérapies ciblées contre le cancer du sein

L'ADN humain est un produit de la nature et ne peut pas être breveté, a tranché jeudi la Cour suprême des États-Unis, estimant que seul l'ADN complémentaire, c'est-à-dire synthétisé, pouvait l'être.

La haute cour était saisie d'un litige impliquant la société de biotechnologie américaine Myriad Genetics qui a déposé des brevets sur deux gènes liés aux cancers de l'ovaire et du sein. Il s'agit en particulier du gène défectueux BRCA1 identifié chez l'actrice Angelina Jolie, à cause duquel elle a subi une ablation des seins pour prévenir un risque très élevé de cancer.

La Cour suprême a jugé que «l'ADN produit naturellement est un produit de la nature et n'est pas éligible pour un brevet simplement parce qu'il a été isolé». «Mais l'ADN complémentaire peut êt...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant