Les brasseurs s'engagent à embaucher en échange d'un moratoire fiscal

le
0

Brasseurs de France propose à l'État son «pacte de responsabilité» à condition que de nouveaux prélèvements ne soient pas décidés. Il y a, selon eux, urgence à changer l'image de la profession.

Confrontés à un effondrement de la consommation de bière, les brasseurs français interpellent les pouvoirs publics. «Nous demandons un moratoire fiscal, déclare Philippe Vasseur, président de Brasseurs de France, qui représente la profession brassicole. Nous souhaitons que la bière ne soit pas discriminée comme elle l'est.» En échange d'une stabilité fiscale, les brasseurs français - qui craignent de subir de nouvelles taxes - proposent à l'État un «pacte de responsabilité». Une réponse à celui présenté le mois dernier par François Hollande à l'adresse des entreprises.

«Monsieur le Président de la République, nous, Brasseurs de France, forts de notre rôle d'animateurs d'une filière riche de 65.000 emplois, avons choisi de saisir cette opportunité de participer enc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant