Les Braqueuses ne rapportent pas de butin

le
0
Les Braqueuses ne rapportent pas de butin
Les Braqueuses ne rapportent pas de butin

Il n'y a pas que de la joie aux Jeux. Il y a aussi beaucoup de frustrations et de tristesses. Surtout quand vous touchez la médaille du bout des doigts et qu'elle vous file sous le nez au dernier moment. Médaillée d'argent à Londres en 2012, l'équipe de France n'a pas eu la même réussite à Rio. Ecartée de la finale par d'intouchables Américaines, elle a échoué hier dans la petite finale (63-70) devant une formation serbe qui devient son ennemie préférée.

 

« Il y a beaucoup de déception, confie le regard baissé la sélectionneuse Valérie Garnier. Perdre une finale pour une médaille aux Jeux, c'est triste. On a joué une équipe serbe qui nous a dominées dans beaucoup de secteurs. » Fatiguées par une longue campagne et des coups durs — le forfait de Céline Dumerc sur blessure — qui finissent par user, les Bleues n'ont pas été en mesure de rivaliser. « On a commencé le match avec un 11-2. Dès le départ, elles nous mettent un écart considérable, pour nous montrer qu'elles veulent nous battre. On le paie jusqu'à la fin », se désole l'intérieure Sandrine Gruda.

 

L'aventure se termine en queue de poisson avec une équipe jeune. La capitaine Isabelle Yacoubou, qui ne veut pas tirer sa révérence sur un échec, veut en retirer le positif. Car il y en a. Qui aurait misé, il y a quinze jours, sur une présence des Braqueuses en demi-finale sans leur guide, Céline Dumerc ? Personne, pas même elles : « On a fait un beau parcours, juge à raison la capitaine. Cette équipe a mérité cette place, car on est allées la chercher. Je veux me rappeler de ça. Plusieurs filles n'avaient jamais disputé une telle compétition. Tout va servir à la génération à venir. Ça nous aide à grandir. Je veux me rappeler combien cette équipe a été malmenée et je suis fière d'elle, fière d'en faire partie. » Un message relayé via Céline Dumerc elle-même sur son compte Twitter. « Fière de vous et surtout soyez ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant