Les bracelets électroniques pour conjoints violents en test

le
0

PARIS (Reuters) - Les villes d'Amiens, Strasbourg et Aix-en-Provence expérimenteront dès 2012 les bracelets électroniques pour les conjoints violents, mesure prévue par la loi du 9 juillet 2010, a annoncé jeudi Roselyne Bachelot.

Cette annonce intervient à la veille de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, et le jour du lancement par le gouvernement d'une campagne d'information consacrée aux violences conjugales, aux viols et aux agressions sexuelles.

Le bracelet électronique "sera testé sur les auteurs de violences graves ou de tentatives de meurtre sur leur conjointe condamnés à au moins cinq ans de prison", a dit la ministre des Solidarités et de la cohésion sociale à 20 Minutes. "Si le test est concluant, nous le généraliserons", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement a par ailleurs lancé une campagne d'information qui a pour but de faire connaître le numéro d'appel 3919 et d'inciter les femmes à parler des violences dont elles sont victimes.

En France, une femme décède des suites de violences conjugales tous les deux jours et demi, rappelle le gouvernement dans un communiqué, avec 146 décès en 2010.

Une femme sur 10 sera par ailleurs victime de violences au cours de sa vie, souligne Roselyne Bachelot.

Pour assurer la sécurité des victimes, les appels vers ce numéro, gratuit depuis un fixe, n'apparaissent pas sur les factures. Bouygues, Free et Orange se sont par ailleurs engagés à rendre les appels vers ce numéro gratuit depuis un téléphone portable, a annoncé la ministre.

Elle a indiqué que dans le cadre du plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes sur trois ans, chaque département disposera, d'ici 2013, d'un accueil de jour.

Roselyne Bachelot lancera également, en collaboration avec le ministre de la Justice, un travail d'information auprès des magistrats pour assurer l'application de la loi du 9 juillet 2010, qui permet l'éviction du domicile du conjoint violent.

Depuis 1999, le 25 novembre est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Cette date a été choisie en hommage aux trois soeurs Mirabal, militantes dominicaines assassinées sur ordre du dictateur Rafael Trujillo en 1960.

Chine Labbé

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant