Les boutiques de luxe du Faubourg Saint-Honoré ouvriront le dimanche, mais pas avant le 1er avril 2016

le
0
Le ministère de l'Economie a précisé que les ouvertures devront se faire "en concertation avec les salariés", par des accords "de branche, de groupe, de territoire ou d'entreprises". (AFP PHOTO / ERIC PIERMONT)
Le ministère de l'Economie a précisé que les ouvertures devront se faire "en concertation avec les salariés", par des accords "de branche, de groupe, de territoire ou d'entreprises". (AFP PHOTO / ERIC PIERMONT)

(AFP) - Les boutiques de luxe de la rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris, une des douze zones où l'ouverture dominicale a été autorisée par Bercy, ouvriront bien le dimanche mais pas avant le 1er avril 2016 pour des raisons d'organisation, a indiqué vendredi le Comité les représentant.

Le Comité du Faubourg Saint-Honoré regroupe plus de 120 enseignes emblématiques dont Chanel, Cartier, Prada, Hermès ou encore Saint Laurent, ainsi que des hôtels de luxe. "90% des membres du Comité ont décidé d'ouvrir le dimanche de 12H00 à 19H00" et cette ouverture dominicale "sera effective à compter du 1er avril 2016, le temps pour les maisons de mettre en place une nouvelle organisation du personnel, incluant recrutement et formation", selon le communiqué.

Bercy a publié jeudi la carte des nouvelles zones touristiques internationales de Paris qui pourront ouvrir tous les dimanches ainsi qu'en soirée, et ce dès le 25 septembre. Sont notamment concernées les Champs Elysées, Montmartre, le boulevard Haussmann ou encore le Marais mais également le quartier d'Olympiades, dans le XIIIe arrondissement, ou de Beaugrenelle, dans le XVe.

Le ministère de l'Economie a précisé que les ouvertures devront se faire "en concertation avec les salariés", par des accords "de branche, de groupe, de territoire ou d'entreprises".

"A l'instar de nombreuses villes européennes, Paris se positionne désormais comme une véritable destination shopping le week-end. Le Faubourg Saint-Honoré pourra ainsi offrir aux nombreux touristes, notamment les touristes étrangers, qui résident dans la plupart des palaces situés au coeur du Faubourg, l'accès aux plus emblématiques marques de luxe, et faire ainsi rayonner l'excellence et le savoir-faire français", souligne le Comité du Faubourg Saint-Honoré.

Il estime qu'"à une époque où les habitudes de consommation ont considérablement évolué, notamment avec la possibilité d'effectuer des achats à toute heure via internet, il devenait en effet anachronique de ne pas pouvoir consommer également le dimanche dans la capitale".

"Les effets positifs de ce changement sont donc évidents en termes de services rendus aux Parisiens, d'attractivité de la ville, de recettes supplémentaires pour l'Etat et de création d'emplois", ajoute le Comité.



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant