Les Bourses européens en hausse à la clôture

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse lundi toujours soutenues par les chiffres de l'emploi au mois de juin aux Etats-Unis et rassurées par l'accélération de la transition politique au Royaume-Uni ainsi que par la perspective de nouveaux assouplissements monétaires par les banques centrales en cas de besoin.

La tendance en Europe a aussi bénéficié de l'ouverture en hausse de Wall Street et du nouveau record en séance inscrit par le S&P 500 dans les premiers échanges.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a annoncé lundi qu'il démissionnerait mercredi et que Theresa May, l'actuelle ministre de l'Intérieur, lui succéderait le jour même.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,76% (+73,85 points) à 4.264,53 points. Le Footsie britannique a pris 1,4% et le Dax allemand 2,12%. L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 1,62% et le FTSEurofirst 300 de 1,54%.

Les sidérurgistes européens ont été entourés après l'annonce par Thyssenkrupp de discussions avec Tata Steel en vue d'une possible consolidation du secteur en Europe. Thyssenkrupp prend 6,52% et ArcelorMittal s'adjuge 5,59%, la plus forte hausse du CAC.

Porté par le regain d'appétit pour le risque, l'indice Stoxx du compartiment des ressources de base gagne 4,22%, la meilleure performance sectorielle devant celle du BTP (+2,82%) et de l'immobilier (+2,57%).

Les métaux industriels sont bien orientés notamment le cuivre, en hausse de près de 1%, et le nickel qui a franchi le seuil des 10.000 dollars la tonne en raison de restrictions imposées par les autorités philippines sur les activités d'extraction pour des motifs de protection de l'environnement.

Aux bancaires, l'italienne Monte Paschi poursuit son rebond avec une hausse de 6,94%, la plus forte du Stoxx 600. Plusieurs journaux italiens ont rapporté que le fonds de soutien Atlante pourrait décharger la banque d'une partie de ses créances douteuses. L'indice sectoriel des banques européennes avance quant à lui de 2,06%.

Airbus s'adjuge 2,330% au premier jour du salon aéronautique de Farnborough, marqué par une importante commande de Virgin Atlantic et des rumeurs de contrat géant avec la compagnie malaisienne AirAsia pour plus de 12,5 milliards de dollars.

Sur le marché des changes, la livre a bénéficié de l'accélération du processus de désignation du successeur de David Cameron au poste de Premier ministre qui a compensé les effets négatifs des anticipations de mesures d'assouplissement monétaire par la Banque d'Angleterre. La livre progresse de 0,24% contre la devise américaine à 1,2983 dollar après être brièvement repassée au-dessus du seuil de 1,30 dollar.

Le marché obligataire, lui, continue de bénéficier des craintes persistantes liées au Brexit. Le rendement à dix ans néerlandais est passé à son tour en territoire négatif, une première.

Le marché pétrolier souffre quant à lui de nouveaux signes de déséquilibre entre l'offre et la demande: le Brent s'échange à 46,50 dollars le baril (-0,56%) après être repassé brièvement sous le seuil des 46 dollars, le brut léger américain se négocie à 45,16 dollars (-0,55%) après être passé sous 45 dollars.

(Marc Joanny, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant