Les Bourses européennes toujours en nette hausse à la mi-séance

le
1
LES BOURSES EUROPÉENNES TOUJOURS EN NETTE HAUSSE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES TOUJOURS EN NETTE HAUSSE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes s'affichaient toujours en nette hausse lundi vers la mi-séance, se reprenant après leur chute de vendredi grâce notamment à l'envol du secteur chimique à la suite d'une série de rélèvements de recommandations et à de nouvelles grandes manoeuvres dans le secteur de la pharmacie.

De son côté, Wall Street, qui avait également accusé un net repli en fin de semaine après l'annonce d'un salaire horaire moyen en forte baisse, est attendue en légère hausse à l'ouverture alors qu'Alcoa va donner le coup d'envoi à la saison des résultats du quatrième trimestre après la clôture.

À Paris, le CAC 40 avance de 1,62% (+67,79 points) à 4.246,95 points vers 12h05 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,6% et à Londres, le FTSE 0,31%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 1,03% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,66%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en progression de quelque 0,5%.

Avec un gain de 1,70%, le compartiment de la chimie affichait l'une des plus fortes hausses sectorielles après que Citigroup a relevé ses recommandations sur Arkema (+1,77%), BASF (+1,94%) et Solvay (+0,37%).

Le courtier a estimé que la chute des cours du pétrole était susceptible de poser des problèmes à court terme pour certains acteurs du secteur en Europe, tout en ajoutant que la faiblesse de l'euro allait doper leurs bénéfices.

La spirale baissière de l'or noir semble sans fin, avec un Brent et un brut léger américain qui perdent encore près de 2,5% après que Goldman Sachs a fortement revu à la baisse ses prévisions de cours.

Après un accès de faiblesse accusé en début de séance, le dollar est à nouveau orienté à la hausse face à un ensemble de devises internationales et notamment face à l'euro, qui se rapproche une nouvelle fois du seuil de 1,18 dollar et qui reste non loin d'un creux de neuf ans touché la semaine dernière.

Les obligations souveraines jugées les plus sûres, Bunds, emprunts du Trésor américain sont, avec l'or et sans surprise, en légère baisse dans un contexte de hausse des actions.

Le secteur pharmaceutique (+1,11%) est marqué par deux annonces de fusions et acquisitions, celle de Shire rachetant la société biotechnologique américaine NPS Pharmaceuticals, spécialisée dans les traitements des maladies rares, pour 5,2 milliards de dollars (4,4 milliards d'euros) et celle de Roche, déboursant près de 1,2 milliard de dollars pour une prise d'une participation majoritaire dans la firme américaine Foundation Medicine, spécialisée dans l'analyse moléculaire et génomique.

Le titre Shire perd 0,46% à Dublin mais l'action Roche avance de 2,12% sur le marché suisse.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le lundi 12 jan 2015 à 17:06

    L'édifice financier est en train de crasquer partout (Gréce, Italie... ) et les bourses montent et descendent aussi rapidement qu'ils sont montées, tout ceci sans aucun volume, manipulées par des mains malsaines; la chute dsera d'autant plus brutale que la Grèce et d'autre pays du Sud donent des signes de faillite!