Les Bourses européennes toujours dans le vert à mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES RESTENT ORIENTÉES À LA HAUSSE À MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES RESTENT ORIENTÉES À LA HAUSSE À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restent solidement orientées à la hausse mardi à mi-séance, encouragées par Wall Street, qui semble bien partie pour battre ses records frais de la veille.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,74% (33,30 points) à 4.562,88 points à 11h23 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,57% et à Londres, le FTSE avance de 0,98%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,44%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,73% et le Stoxx 600 de 0,43%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de l'ordre de 0,3% alors que le Dow Jones, le Standard & Poor's 500, le Nasdaq composite et le Russell 2000 des valeurs secondaires ont tous fini la séance de lundi à un pic historique de clôture, une première depuis le 31 décembre 1999.

La Bourse de New York reste portée par les espoirs de politique budgétaire expansionniste promise par Donald Trump et les investisseurs préfèrent pour l'instant ignorer un autre aspect du programme économique du président américain élu, son protectionnisme. Le futur président a annoncé lundi que l'une de ses premières mesures à son arrivée à la Maison blanche en janvier serait de retirer les Etats-Unis de l'accord de libre-échange transpacifique (TPP).

Seule une poignée d'indices sectoriels recule en Europe, en premier lieu celui des transports et des loisirs (-1,07%), plombé par le recul du spécialiste britannique de la restauration collective Compass (-4,6%), dont les prévisions ont déçu.

Les ressources de base (+2,53%) continuent en revanche de profiter de la hausse des cours des matières premières alimentées par les projets d'infrastructures de Donald Trump.

L'électricien italien Enel prend 3,4%, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, après avoir évoqué une augmentation de son ratio de dividende et des rachats d'action dans le cadre de son nouveau plan stratégique.

A l'inverse, Essilor chute de près de 7%, plus fort recul de l'EuroStoxx 50 et du Stoxx 600, après une révision à la baisse par le numéro un mondial de l'optique ophtalmologique de ses perspectives de croissance pour 2016.

Sur le marché des changes, le dollar consolide ses gains après avoir pris environ 3,5% face à l'euro depuis la victoire de Donald Trump.

Les cours du pétrole poursuivent leur remontée, le Brent de la mer du Nord se rapprochant des 50 dollars le baril, à la faveur de la perspective d'un accord le 30 novembre à Vienne sur une baisse de la production de l'Opep.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant