Les Bourses européennes terminent sur une note irrégulière

le
0

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé sur une note irrégulière lundi, plombées par la perspective d'une nouvelle crise politique en Italie mais dans de faibles volumes d'échanges, la Bourse de Londres étant restée fermée pour cause de jour férié au Royaume-Uni.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a abandonné 0,03% à 1.223,26 points et l'EuroStoxx 50 0,16% à 2.821,45.

Le CAC 40 a cédé 0,06% (-2,34 points) à 4.067,13 à Paris mais Francfort a gagné 0,22% et le marché suisse 0,19%.

La Bourse de Milan a chuté de 2,1% alors qu'a ressurgi en Italie le spectre de l'instabilité politique après que le parti de Silvio Berlusconi a menacé de faire tomber le gouvernement de coalition d'Enrico Letta si l'ancien chef du gouvernement était contraint de quitter le Sénat.

Wall Street progressait au contraire au moment de la clôture européenne, l'annonce d'une chute de 7,3% des commandes de biens durables aux Etats-Unis - après la baisse marquée des ventes de logements neufs en juillet annoncée vendredi - venant alimenter les doutes sur la volonté de la Fed de réduire dès le mois prochain ses achats de dette sur les marchés.

En Europe, l'indice des valeurs bancaires (-0,8%) a signé le plus fort repli sectoriel, plombé par la situation politique à Rome. Les banques italiennes ont accusé de lourdes pertes : UniCredit a perdu 3,5%, Intesa SanPaolo 3,33% et Banco Popolare 4,23%, tandis qu'à Paris, BNP Paribas (-1,46%) a signé le plus fort repli de l'EuroStoxx50.

L'opérateur néerlandais KPN a terminé sur un gain de 3,0% après avoir accepté une offre d'achat améliorée de l'espagnol Telefonica (+0,2%) sur sa filiale allemande E-Plus d'un montant porté à 8,55 milliards d'euros.

Sur le marché des changes, le dollar a accusé le coup de la baisse plus forte que prévu des commandes de biens durables et cédait 0,15% face à la monnaie japonaise en fin de séance européenne, autour de 98,62 yens.

"Les chiffres très bas (des commandes de biens durables) augmentent encore les doutes concernant la possibilité d'une réduction des achats de dettes de la Fed dans les prochains mois", déclare Omer Esiner, analyste chez Commonwealth Foreign Exchange.

L'euro est stable face au billet vert autour de 1,3373 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations italiennes à 10 ans s'est tendu autour de 4,38% mais leurs équivalents américains reculent, autour de 2,79%, après avoir atteint vendredi un plus haut de deux ans à 2,82%.

La mauvaise statistique américaine a aussi soutenu l'or dont le cours a atteint en séance 1.406,01 dollars l'once, son plus haut niveau de 11 semaines, avant de refluer légèrement.

Sur le front du pétrole, le Brent recule légèrement mais reste proche du seuil de 111 dollars, soutenu par les tensions liées à la situation en Syrie.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant