Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

(Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé jeudi tandis que l'euro reculait face au dollar et que les rendements des obligations d'Etat de pays à la périphérie de la zone euro touchaient leur plus bas niveau depuis des années.

À Paris, le CAC 40 a terminé à -0,14% à 4.379,06 points. Le Footsie britannique a perdu 0,26% et le Dax allemand a fini quasiment stable, à +0,03%. Les indices EuroStoxx 50 et FTSEurofirst 300 ont progressé légèrement, respectivement de 0,11% et 0,16%, grâce entre autres à la progression des marchés espagnol (+0,57%) et italien (+0,31%).

La plus forte hausse à Paris est pour Alcatel qui a gagné 3,27% après l'annonce d'un contrat de 750 millions d'euros avec China Mobile, le premier opérateur mobile mondial par le nombre d'abonnés.

En queue de peloton du CAC 40, l'action Alstom a plongé de 4,87% après que le groupe a fait savoir qu'il coopérait avec la justice américaine dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption.

Autre perdant du jour, Hennes & Mauritz (H&M) a cédé 4,31% après avoir publié un bénéfice trimestriel inférieur au consensus.

Les investisseurs en Europe surveillent une possible évolution de la politique monétaire de la Banque centrale européenne pour soutenir une économie dont la reprise semble se ralentir.

Ils ont été surpris par les propos du président de la Bundesbank, le très orthodoxe Jens Weidmann, évoquant cette semaine une possible baisse par la BCE de ses taux directeurs ainsi que d'éventuels achats d'actifs.

Le rendement des obligations d'Etat espagnoles est tombé jeudi à 3,271%, son plus bas niveau depuis huit ans. Avec 3,327% le rendement des obligations italiennes a quant à lui atteint son taux le plus faible depuis huit ans et demi.

Le pétrole regagne du terrain après les indicateurs américains tandis que l'or recule, affecté par des spéculations sur un possible relèvement par la Fed de ses taux directeurs plus tôt que prévu.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant