Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont réduit leurs pertes accusées en début de séance pour terminer en ordre dispersé jeudi, grâce notamment à un rebond des valeurs minières, qui ont profité d'indicateurs macro-économiques donnant l'image d'une économie américaine en bonne santé.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse 0,11% (4,28 points) 3.797,98 points. Le Footsie britannique a gagné 0,08% mais que le Dax allemand a perdu 0,59% à Francfort. L'indice EuroStoxx 50 termine sur un repli limité de 0,18% après avoir cédé près de 1,7% en séance.

"La volatilité restera élevée jusqu'à la réunion de la Fed (Réserve fédérale américaine) de la semaine prochaine", note Bernard Kalfon, analyste chez Union Bancaire Privee.

Les incertitudes concernant la pérennité des politiques monétaires ultra-accommodantes a engendré un désengagement massif des investisseurs du marché actions ces dernières semaines. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a ainsi clôturé en baisse de 6,4%, son plus fort repli en près de deux ans. Les autres places asiatiques avaient également terminé en net repli.

La tendance baissière sur les Bourses mondiales s'est fortement atténuée après l'annonce d'un recul des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, non loin de leur plus bas niveau depuis près de cinq ans. Par ailleurs, les ventes au détail américaines ont progressé plus qu'attendu en mai.

Toutefois, cette confirmation d'une amélioration du marché du travail américain est susceptible d'inquiéter les investisseurs, la Fed considérant l'emploi comme l'un des principaux facteurs susceptibles d'influencer sa politique monétaire.

L'indice européen des ressources de base a progressé de 1,8%, la plus forte hausse sectorielle.

Capgemini a terminé en hausse de 4,37%, marquant la plus forte progression du CAC 40 et de l'EuroFirst300, certains analystes ayant relevé leur objectif de cours sur la valeur.

Sur le marché des changes, la devise nippone poursuit sa hausse face au dollar et évolue proche du niveau qui était le sien avant l'annonce du programme de soutien massif à la croissance de la Banque du Japon le 4 avril, soit 93,78 yens.

A l'inverse, l'euro accentue son repli face au billet vert et s'échange autour de 1,3316 dollar.

L'incertitude qui règne sur les marchés est favorable aux futures sur Bunds et aux Treasuries qui sont repartis en légère hausse.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent est reparti en hausse et évolue proche des 104 dollars le baril après avoir touché son plus bas de séance à 102,75 dollars en raison des perspectives moroses pour l'économie mondiale annoncées par la Banque mondiale.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant